Pourquoi je suis candidat sur la liste d’ouverture : une histoire de confiance

Suze : Tribune du 24 décembre 2020 de Philippe Gasparini.

J’ai été secrétaire de mairie à Suze pendant trente ans. Je crois pouvoir dire que les maires successifs, Étienne Audibert, Joël Lombard, Serge Krier, m’ont accordé leur confiance.

Dès les débuts du Marché du Tiroir, Serge Krier a fait confiance à ses créateurs ; puis j’ai fait partie des bénévoles, et lui aussi, ainsi qu’une quarantaine d’habitants de Suze et des communes environnantes. Le film que Patrick Viron et Maxime Huyghe ont consacré à cette expérience singulière, L’effet tiroir (que l’on peut voir ou revoir sur la plateforme Vimeo.com), montre bien que le marché n’aurait pas pu exister sans un climat de confiance, de bienveillance, de gratuité, d’ouverture.

Le maire m’a également fait confiance pour programmer des expositions à la mairie, suite à la défection de la conseillère municipale qui devait s’en charger. Il y en eut vingt-six, dont treize consacrées à des artistes suzois. Elles connurent un pic de fréquentation les soirs de marchés. Je gérais aussi le stock des "livres voyageurs".

Lors des municipales de mars dernier, j’ai fait confiance à la liste conduite par Serge Krier...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 25 décembre 2020

UA-22506836-1