« Il y a 1000 façons de lutter »

Tribune du 24 décembre 2020 du comité organisateur de la marche aux flambeaux.

La marche aux flambeaux du jeudi 17 décembre s'est passée sous la pluie. « La pluie est contre révolutionnaire », comme dirait l'autre. Et pourtant, sous la bruine et parfois l'averse, nous étions 400. Présences enluminées, colorées, banderolées, pancartées, musicales, festives... Déterminées ! Combien aurions-nous été s'il n'avait pas plu ?

Les flambeaux ont été allumés à l'Insurgé, puis le cortège a pris son élan, accompagné par les Tambours du Transe. Un temps de prise de parole devant l'église, sur les marches de "Nuit Debout" : « C'est beau d'être ensemble, si différent ·es »... Certain·es se revendiquent de la République, d'autres n'en supportent pas l'idée. Certain ·es sont prêt·es à passer dans la résistance active, d'autres préfèrent les mouvements pacifiques. D'autres encore ne disent rien, mais n'en pensent pas moins...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 25 décembre 2020

UA-22506836-1