Collecte de fonds municipale pour Orange et ses otages

Communiqué du 5 février 2021 de la mairie d'Eygluy Escoulin.

En février 2018, l’entreprise Orange, dirigée par Stéphane Richard, avait réagi par un communiqué aux menaces de suspension du groupe TF1 en indiquant : « Orange regrette que ses clients soient pris en otages de cette manière et appelle TF1 à retrouver un dialogue constructif dans l’intérêt des téléspectateurs. »

L’expression est outrancière au regard de ce que fut la situation, et eu égard aux tragédies réelles auxquelles elle renvoie, mais puisque Orange se permet de communiquer de la sorte, nous nous sentons donc autorisés à reprendre sa formule, regrettant que les clients d’Orange soient pris en otages par... Orange. Et redoutant que cela n’aboutisse, pour le coup, à une véritable tragédie.

Voilà des années que nous alertons sur ce problème, et nous avons affaire à un mur, et à une prise d’otages des citoyens liée au monopole Orange sur les lignes fixes...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 5 février 2021

UA-22506836-1