La résilience, le flingue sur la tempe

Tribune du 12 février 2021 d’Alain Delforge.

Il faut regagner la confiance des Français. Alors, parmi les mots qui se murmurent à l'oreille des chevaux comme le doux chant de la roulette chez le dentiste, il en est un qui est très à la mode en ce moment : la résilience. C'est le nouveau produit euphorisant pour endormir les enfants.

À l’instar d'un autre mot tout aussi beau, du moins à l'origine, "bienveillance", la résilience a fini par rejoindre la cohorte des gadgets fourre-tout. Elles traînent toutes deux leurs vieilles chaussettes dans tous les recoins politico-médiatiques et ça ne sent pas très bon.

On ne sait pas bien de quoi parle la résilience, mais on s'en fiche éperdument, elle fait partie des "éléments de langage" du moment. On la prend comme ça, sans réfléchir (c'est le but), comme ça vient...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 12 février 2021

UA-22506836-1