Bibliothèque de Chabrillan , 28 ans au service du public

Tribune du 2 avril 2021 de l’équipe de l’Association bibliothèque, à Chabrillan.

Pendant 28 ans, les municipalités successives ont confié, par convention, la gestion de la bibliothèque à notre association. 28 ans sans problème. L’association remplit pleinement sa mission de service public.

5 février 2021 : dénonciation de la convention par lettre recommandée, émise le 20 octobre 2020 par la mairie, arrivée le 30 octobre 2020 au siège de notre association, au Cafébibliothèque, premier jour du confinement. Cette lettre propose l’arrêt de la convention existante et la création d’une nouvelle convention. Notre association n’a jamais reçu ce courrier alors que l'accusé de réception a été signé ! La signature de notre présidente a été usurpée, la lettre subtilisée. Une plainte est en cours auprès du tribunal judiciaire. Notre présidente en a immédiatement informé le maire (avec preuves à l’appui) qui s’est engagé par écrit à en avertir son conseil municipal.

16 janvier 2021 : notre association est convoquée par le maire et les quatre adjoints qui nous annoncent, sans préambule et de façon autoritaire, le non-renouvellement de la convention. Nous sommes « remerciés ». Notre remplacement est déjà organisé !

Dans la convention qui nous liait à la commune, il est stipulé : « La commune s’engage à consulter les bibliothécaires bénévoles de l’association pour toute décision concernant la bibliothèque avant de voter en Conseil Municipal. » Posons-nous les bonnes questions : qui connaissait le contenu exact de la lettre recommandée ? Qui a signé à la place de la présidente...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 2 avril 2021

UA-22506836-1