Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

Mûres mûres

Lettre à Eva, la chronique de Vincent Meyer du 17 septembre 2021.

Eva, Dans ta dernière lettre, tu as joint le dessin fait par ta petite fille. Charmant. Et si désolant ! Un soleil vert qui dépasse à peine d’un nuage gris. Elle t’a représentée debout avec une robe violette (une couleur que je déteste !) et des mèches dans les yeux. Bien vu, même si j’ai eu de la peine à te reconnaître. Et elle, en fillette blonde à couettes. Toutes deux masquées ! Tu me certifies que tu ne lui avais pas donné de consignes. Je te crois.

Sa vision, réaliste, est bien celle du monde d’aujourd’hui. Michel Odoul prétend que tout ce qui protège enferme. Il cite l’exemple du Japon qui a dressé, sur des centaines de kilomètres, un mur de quinze mètres de haut pour se protéger contre les tsunamis, confinant la population littorale derrière cette formidable protection, la privant de la vue sur l’océan, contraignant les activités côtières, enfermant les familles dans une peur sourde et sans horizon...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 17 septembre 2021

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.