Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

Soeur courage

Lettre à Eva, la chronique de Vincent Meyer du 24 septembre 2021.

Eva,
Ton amie infirmière, mère célibataire, ne s’est pas fait vacciner et se retrouve sans travail. Quelle tristesse ! Mais quel courage ! Son cas est loin d’être unique. Cela ne va pas arranger la situation dans les hôpitaux. Ces retraits forcés, ajoutés aux démissions et au déficit d’embauches depuis des lustres, vont contribuer à plomber la disponibilité des soins et des interventions.

Alors que 10 000 lits ont été supprimés en 20 ans et qu’Agnès Buzyn, l’ex-ministre de la Santé, a été mise en examen pour « mise en danger de la vie d’autrui », on assiste à une inversion des responsabilités : ce n’est plus l’Etat qui est pointé mais les non-vaccinés et le personnel hospitalier. Leur faute ? Assumer, à leurs risques et périls, une forme d’objection de conscience. Pour eux et pour les autres. Mais quels médias s’intéressent à leurs vraies raisons ? Crois-tu qu’une médecine efficiente et humaine passe par un virage ambulatoire généralisé, la e-santé, les plateformes numériques dont le déjà incontournable Doctolib ? La santé publique est un ensemble complexe, pas un pari sanitaire sur la maîtrise d’un seul virus...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 24 septembre 2021

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.