Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

Présidentielle : la course aux parrainages

Tribune du 8 octobre 2021 de Solange Raymond.

C’est parti pour 2022 : dix candidats sont déjà en lice, auxquels pourraient s’ajouter d’autres prétendants à la candidature. Dès lors, la course aux parrainages devient une affaire d’importance car, aujourd’hui, le code électoral en vigueur fait reposer cette responsabilité sur les élus locaux et, en particulier, sur les maires des 36 000 communes de France et d’outre-mer.

Ceux-ci se voient donc assaillis, selon leurs dires, d’innombrables demandes, auxquelles ils ne veulent plus répondre. Leur attachement à la vie démocratique n’est certes pas à mettre en cause mais, plutôt, les modalités d’application des parrainages qui sont ensuite rendus publics, transparence de la vie publique oblige !

Cela serait plutôt positif, sauf qu’il y a un hic...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 8 octobre 2021

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.