Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

Du 49.3 au Covid 19

La Passerelle du 15 octobre 2021, avec Simone et Gilles.

Vous rappelez-vous, sous la présidence de Hollande, d’un projet de loi de 255 articles signé Macron, en 2015 ? Une loi « pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques », adoptée sans le vote de l’assemblée nationale grâce à l’article 49.3 de la constitution.

Pour le vice-président honoraire du CESE (Conseil économique social et environnemental), plaidant pour la confrontation, le débat citoyen, un 49.3 n’est pas acceptable en démocratie, sauf exception.

  • Pas acceptable la mise en cause du ferroviaire au profit du routier ;
  • Pas acceptable l’abandon des commerces de proximité au profit des grands groupes ;
  • Pas acceptable la vente au privé du patrimoine public ;
  • Pas acceptable le désengagement des missions de service public au bénéfice du privé ;
  • Pas acceptable, en démocratie, de légiférer par ordonnances lorsqu’il n’y a pas urgence.

Le vice-président du Conseil économique poursuivait son analyse en qualifiant ce projet de socialement destructeur, tout en étant économiquement inefficace. Une réindustrialisation de notre pays s’imposait, ainsi qu’une meilleure répartition des richesses avec augmentation du pouvoir d’achat de tous pour activer les échanges.

Ce catastrophique projet, resté dans l’ombre des médias, qui en a eu connaissance ? Pour le mettre en évidence, il fallait un déclencheur. Et c’est par « miracle » le Covid qui surgit avec ses hésitations, ses restrictions, son confinement ordonnant la fermeture des commerces...

Résister, c’est créer, a dit Stéphane Hessel. Alors, en avant pour créer, certains ont déjà commencé, rejoignons- les.

Simone, une de Passerelle

Tribunes publiées dans Le Crestois du 15 octobre 2021

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.