Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

Sous ma belle robe jaune et noire, j’épuise

Expression du 15 octobre 2021 d’une salamandre.

Mes cousins grands sauriens
Victimes d’une météore
Puis d’une nuit trop longue !?
Clamons l’acceptation,
gardons la vigilance !

Pour l’heure crainte que « tout » s’enfonce
Mares et ruisseaux vacillent,
Que noirs effluents encombrent

Mon habitat s’étiole
Pour dire franc :
Sous ma belle robe jaune et noire, j'épuise

Des berges bientôt grattées, scarifiées,
Un lit tout concassés !

Là aussi, l’on fait net...
Furtifs d'Alain Damasio,
Filez avant travaux* !

Des Gardiens de jadis
Préservant mes humides caches
Les commanditent aujourd'hui de fait !

De fête, pas la mienne…
Où vais je poser mes palmes ?
Quel accord entre espèces
Voir d’humanité
Regroupant les consciences
Hors de toute ignorance
Loin de tout privilège ?

« Tu connaîtras la Justesse de ton chemin
Parce qu’il t’aura rendu heureux »,
Soufflait Aristote, sacré Caméléon...

L'orgueil grenouille de La Fontaine
Va-t-elle se dégonfler ?

Épouse le milieu
Voir la voie du milieu
Pas la sèche chaussée, l'esprit déshydraté
Prudente Salamandre
Pneus nous viennent cloutés
Chenilles métallisées
Toutes griffes d'acier…

Métal graphène en nos vaisseaux,
Une intime intrusion
« tout juste » un brin forcée

Inspir/expir
Oh oui, respirons !

Une salamandre

* Les Furtifs, d'Alain Damasio (2019, éd. La Volte)

Expression publiée dans Le Crestois du 15 octobre 2021

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.