Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

Lavande et lavandin : un patrimoine agricole en danger

Lettre ouverte du 15 octobre 2021 de la sénatrice Marie-Pierre Monier (PS) au ministre de l’agriculture

Monsieur le Ministre,

La lavande et le lavandin sont au rang des cultures qui dessinent les paysages français et fascinent les touristes avec leurs couleurs et fragrances. Nos agriculteurs français ont développé une filière d’excellence : chaque année ce sont plus de 30 000 hectares cultivés par 1 700 producteurs qui fleurissent pour produire, notamment, des huiles essentielles.

La France a d’ailleurs une position de premier plan dans la production de lavande, de lavandin et d’huiles essentielles, engendrant des externalités extra-économiques pour les départements concernés, au premier rang desquelles figure le tourisme. C’est sans doute pourquoi la surface agricole utile en lavandes et lavandins connaît, ces dernières années, une croissance impressionnante en Drôme, Alpes-de-Haute-Provence et dans le Vaucluse.

Or ce patrimoine agricole est aujourd’hui en danger avec l’introduction des nouvelles mesures européennes...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 15 octobre 2021

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.