Hangar photovoltaïque : rats des villes contre rats des champs ?

Tribune du 9 avril 2021 d’opposants à l’implantation d’un hangar photovoltaïque à l’entrée du village de Soyans.

Dans le paisible village de Soyans, un projet a fait surgir la polémique : la construction d’un hangar à panneaux photovoltaïques au bord de la route, face à Roche Colombe. Le Crestois s’en est fait l’écho la semaine dernière, en donnant la parole aux porteurs de ce projet et à nous (quelques-uns des opposants), ainsi qu’à Madame Geneviève Moulins-Dauvilliers, maire du village.

Pour les premiers, un agriculteur et son père, la polémique se réduit à une opposition entre agriculteurs et néo-ruraux, ces derniers n’étant à leurs yeux préoccupés que de leur propre bien-être, sans se soucier le moins du monde des agriculteurs et de leurs difficultés. Nous n’ignorons pas que - hélas ! - un peu partout dans les campagnes, le comportement caricatural de certains de ces dits « néo-ruraux » peut apporter de l’eau à ce moulin : le coq du voisin chante trop tôt, le fumier du champ mitoyen irrite leurs délicates narines, les cloches de l’église les réveillent la nuit…

Rien à voir avec la polémique en cours à Soyans, qui n’est pas de cette nature...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 9 avril 2021

UA-22506836-1