Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Satisfaction et inquiétude autour du TER

Pendant neuf mois, la SNCF va rénover la ligne Livron/Aspres-sur-Buëch. Cheminots et usagers s’en réjouissent, mais restent vigilants...

C'est un chantier d'ampleur. Depuis le lundi 15 mars et pour une durée de neuf mois, la ligne ferroviaire reliant Livron-sur-Drôme à Aspres-sur-Buëch en passant par Crest, Die, et le col de Cabre, va être « régénérée » par la SNCF. 26 kilomètres de voie (sur 93) vont être « intégralement renouvelés », tandis que des ouvrages d'art (tunnels et ponts) seront remis à neuf. Le tout pour 58,2 millions d'euros abondés par l'État (32,2M€), la région (20,8M€), la SNCF (2,9M€) et le département (2,3M€).

L'ambition du chantier : « Fiabiliser cet axe et offrir plus de confort et de régularité aux voyageurs », indique la SNCF. Conséquence immédiate : l'ensemble du trafic ferroviaire sera interrompu pendant toute la durée du chantier...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

À lire dans notre article : les sujets d'inquiétude du collectif Gare à Nous.

Article publié dans Le Crestois du 19 mars 2021

UA-22506836-1