Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Crest : une nouvelle élue dans l’opposition

C’est la benjamine du conseil municipal de Crest. Athénaïs Kouidri, 26 ans, est entrée au conseil suite à la démission d’Hélène Bertau à la mi-mars.

D’abord inscrite en 6e position sur la liste Réinventons Crest, menée par son camarade socialiste Samuel Arnaud, elle s’était retrouvée 10e sur la liste Ensemble Réinventons Crest, née de la fusion avec Ensemble pour Crest.

Après un bac scientifique à Armorin, suivi d’une formation universitaire en philosophie, achevée par un mémoire sur l’Allemand Jürgen Habermas en 2018, à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, cette jeune Crestoise est revenue dans sa Drôme natale. Elle est aujourd’hui attachée parlementaire auprès de la sénatrice socialiste Marie-Pierre Monier.

« Mes sujets de prédilection sont l’éducation et le le droit des femmes, et j’aimerais pouvoir porter des projets concrets contre les violences faites aux femmes car on peut agir à ce sujet au niveau municipal, précise l’élue. Il y a aussi des choses à faire sur la politique du CCAS, pour répondre aux besoins plutôt qu’à la demande, surtout dans une période comme celle que nous traversons, où l’on a besoin de solidarité ».

Comment porter ces idées en siégeant dans l’opposition à Hervé Mariton ? « On ne peut pas forcer l’écoute, répond la jeune philosophe. Mais on peut s’efforcer de proposer ».

Athénaïs Kouidri est aujourd’hui membre de deux commissions municipales ("Éducation, jeunesse, culture, sport et vie associative" et "Civisme, sécurité, santé et bien-être").

Article publié dans Le Crestois du 23 avril 2021

UA-22506836-1