Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

10 ans d'engagement pour les Amanins

Ce site d’exception est installé depuis une décennie à la Roche-sur-Grâne et a énormément évolué.

Michel Valentin, Isabelle Peloux et Pierre Rabhi ont des idées communes, s'engager pour faire vivre quatre-vingts personnes par jour sur une ferme expérimentale pendant un an et transmettre l'idée du lieu. Trois piliers essentiels les aident à structurer les Amanins : Éduquer-Cultiver la terre-Entreprendre. Aujourd'hui, c'est chose faite. Depuis la création, Isabelle Peloux a monté une « école du Colibri », petit oiseau qui apporte son aide, « qui fait sa part », légende amérindienne souvent racontée par Pierre Rabhi. Elle accueille depuis neuf ans trente cinq élèves. Elle utilise des méthodes inspirées de Montésory, mais intègre aussi des moments réels à la ferme. Les enfants viennent des communes voisines et deux emplois en service civique aident à l'école.

La ferme propose différentes exploitations ; éleveurs, céréaliers ou agriculteurs apportent la matière nécessaire à la fabrication du boulanger, des transformations locales de produits. La ferme ne vit pas en autarcie, elle a besoin de réseaux, d'échanges car tout ne peut pas être produit sur place. Des séjours et des formations sont proposés sur le site ; c'est là aussi la transmission du savoir, de l'expérience et des connaissances.

Pour cette journée d'anniversaire, les visiteurs ont été nombreux à venir profiter de ce corps de ferme rénové. Des structures en bambou, des abris aérés, des tentes et des stands de renseignements agrémentaient la visite.

Le matin, une table ronde des structures de Pierre Rabhi a été animée par des discussions. Le mouvement Colibri, le magazine Kaizen (« construire un autre monde pas à pas »), l’association « terre et humanisme »(expérimentation des techniques agro-écologiques), « le hameau des buis » (éco-village) et « les Amanins »ont pu témoigner des expériences vécues et répondre aux nombreuses interrogations. L'après midi a été le siège des conférences avec les thématiques du centre. Pierre Rabhi a échangé sur les cultures, l'école a été le domaine d'Isabelle Peloux, la fondation et la présentation de la scop Ardelaine ont été abordées par Béatrice Barras et Patrick Viveret, économiste et philosophe, a apporté ses connaissances. De nombreux témoignages ont fait état des merveilleuses expériences et de souvenirs bien présents dans l'équilibre humain. « Il faut s'occuper de soi, sinon les autres devront le faire », le sentiment d'une des actrices du site. Dominique qui est en retraite depuis trois ans ne peut pas s’empêcher de venir en tant que bénévole. Les treize salariés sont investis dans l'aventure et la vivent réellement.

En soirée, deux films réalisés sur place ont été projetés, « Ce qui compte » et « Quels enfants laisserons-nous à la planète ? ». La surprise annoncée a laissé bouche bée les visiteurs, surtout les plus jeunes : Zaz est venue apporter son soutien aux Amanins. La soirée s'est terminée avec les feux d'artifice et une fête avec un grand F.

Une petite rencontre avec la chanteuse Zaz :

La chanteuse, consciente de sa notoriété, veut la mettre au service des gens, notamment des enfants. La vente de ses produits dérivés, comme les tee-shirts est un plus, les clients achètent Zaz. Elle veut qu'ils comprennent que ce n'est pas que ça. Zaz désire donner à ses ventes une cause globale avec des valeurs humaines.

La rencontre avec Pierre Rabhi a été « un coup de foudre », elle a rencontré l'association « Colibri » à Paris et propose des ventes depuis 6 mois pour eux. Très touchée par les gens du monde, Zaz se rend au chevet des peuples en difficultés, dans des lieux mythiques, comme en Russie avec les autistes, en Amérique Latine et partout dans le monde. Avec sa fondation « Zazimut », la chanteuse veut tisser des liens avec les associations dans les lieux où elle se produit. Elle veut profiter de son nom pour ouvrir des portes et porter des projets, notamment dans l'éducation, une cause qui lui tient particulièrement à coeur. Heureuse d'être présente sur le site des Amanins, la chanteuse a apporté la lumière de son sourire et de son optimisme.

Article paru dans Le Crestois du 3 juillet 2015.

Haut et bas de page Rubriques CELEBRE copie

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.