Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Grève chez les accompagnants d'élèves handicapés

Une cinquantaine de personnes ont manifesté devant Armorin.

« AESH en colère » ; « Des salaires de misère, toujours dans la galère » ; « Abandonné. es, Exploité.es, Souspayé. es, Humilié.es. AESH, une réalité » ; « Une augmentation ? Un statut ? Un métier ? C'est trop demander ? ».

Sur les pancartes ou les tshirts, ces slogans brandis par une cinquantaine de personnes, devant la cité scolaire Armorin, le jeudi 3 juin, visaient à défendre et soutenir une profession méconnue de l'enseignement à l'acronyme complexe : les AESH, pour accompagnants des élèves en situation de handicap.

Ces accompagnants, affectés dans le premier et le second degrés, n'ont pas le statut de professeur et encore moins celui de fonctionnaire...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 11 juin 2021

UA-22506836-1