Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

L'évènementiel n'est pas à la fête

Les évènements reprennent doucement, mais les professionnels sont encore dans l'attente.

Depuis le 17 mars 2020, en vallée de la Drôme comme partout en France, les évènements festifs vivent dans la tempête. L'amorce du déconfinement à partir du 19 mai puis en conditions « normales » dès le 30 juin devrait motiver le retour des fêtes... Mais rien n'est gagné !

Membre de l'Union des professionnels solidaires de l'évènementiel (UPSE), Aurélie Mey, créatrice de robes de mariées à Crest, explique la nécessité de fédérer les métiers de l'évènementiel touchés par la crise. « Non reconnus » lors du premier confinement, la création d’une structure associative leur a par la suite permis d'obtenir des aides de l'État. « Nous n'étions pas pris au sérieux, on nous expliquait que ce n'était pas grave... Mais nous mangeons, nous aussi ! s’indigne la professionnelle. En ce qui me concerne, ce sont les mariages, mais je pense aussi aux traiteurs, aux couturiers, aux animateurs de soirées... Tout un monde à l'arrêt ». On trouve ainsi une quinzaine de professions vivant uniquement de l'évènementiel...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 11 juin 2021

UA-22506836-1