Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Des brebis en pâturage dans le lit de la Drôme

Elles viennent d’arriver et ont déjà débuté leur travail ! Le troupeau de quelque 300 bêtes qui s’installe pour un peu plus d’un mois dans la Réserve naturelle des Ramières n’est pas là pour faire du tourisme.

Il participe activement à la lutte contre l’ambroisie ! Le lit de la rivière Drôme est en effet une zone très favorable au développement de cette plante exotique qui depuis 30 ans colonise les bancs de galets nus du lit de la rivière. Chaque été, la Communauté de communes du Val de Drôme (CCVD) intervient donc pour réduire la pollinisation de la plante et les taux de pollen dans l’air qui handicapent de nombreux habitants sujets aux allergies.

Depuis plusieurs années, c’est une méthode naturelle et écologique qui a été mise en place avec l’intervention de troupeaux qui, en pâturant, débarrassent la Réserve de l’ambroisie. Cette opération de gestion de la végétation des berges par le pastoralisme est financée dans le cadre du Contrat Natura 2000.

300 BÊTES POUR 70 HECTARES À PÂTURER

Cet été c’est Maïté Prompt, éleveuse-bergère de 34ans, qui intervient avec son troupeau composé de 200 brebis, 100 agneaux et une dizaine de chèvres. Sa mission : sillonner et «nettoyer» 70 hectares de bancs de galets entre le 22 juillet et le 1er septembre. Une période un peu plus longue que les années précédentes, pour éventuellement faire un deuxième passage ou aller un peu plus loin. Et si l’opération débute un peu plus tard que d’habitude, c’est parce que la floraison de l’ambroisie se décale aussi dans le temps.

DES CONSIGNES DE SÉCURITÉ À RESPECTER

Quand elles ne sont pas en vadrouille, les brebis sont parquées à proximité du Lac des pêcheurs, à Eurre. Un lieu évidemment interdit au public. Pour autant il peut vous arriver de croiser ce troupeau gardé par des chiens de protection lors de vos balades dans la Réserve. Il vous faudra alors respecter quelques consignes pour votre sécurité. À savoir : bien tenir votre chien en laisse (ce qui est, pour rappel, obligatoire toute l’année dans la Réserve naturelle), respecter le troupeau en le contournant aussi largement que possible, et faire attention aux clôtures électriques du parc.

Par contre, n’hésitez pas à venir discuter avec l’éleveuse qui sera ravie de vous parler de son métier, de ses bêtes et de son travail dans la Réserve. Si des communes sont intéressées pour faire intervenir Maïté Prompt et son troupeau pour l’entretien de chemins communaux avec cette méthode douce et efficace, il suffit de contacter la Réserve naturelle des Ramières pour obtenir ses coordonnées.

Communiqué de la Communauté de communes du Val de Drôme

Article publié dans Le Crestois du 30 juillet 2021

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.