Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Dans la vallée, le spectre sanitaire plane une nouvelle fois sur la rentrée scolaire

La vaccination des élèves demeure la préoccupation majeure de l'Éducation nationale.

« Nous avons acquis une certaine expérience, nous savons faire face désormais. » Comme beaucoup de professionnels interrogés, Stéphane Gerland, le principal du collège Revesz-Long, à Crest, commence à s’habituer au Covid, un an et demi après l’apparition du virus. Alors qu’il accueille depuis le jeudi 2 septembre 637 collégiens, l’application d’un protocole, de niveau 2 sur 4, est toujours nécessaire dans tous les établissements scolaires français. Cela n’épargne donc pas les quelque milliers d’élèves à avoir fait leur rentrée scolaire dans la vallée de la Drôme, dont environ 900 à la cité scolaire Armorin, et plus de 1 000 à celle de Saint-Louis (avec une augmentation de 25 % des effectifs en trois ans), les deux plus gros établissements crestois.

Ce protocole requiert principalement le port du masque à l’intérieur à partir du CP et le respect des gestes barrières, notamment à la cantine où, pour limiter au maximum le brassage, des règles strictes sont appliquées...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

À lire dans notre article : La direction d'Armorin a été renouvelée

Article publié dans Le Crestois du 3 septembre 2021

UA-22506836-1

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.