Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

L'obligation vaccinale des soignants bientôt en vigueur

S'il est encore impossible de savoir combien de soignants refuseront de se faire vacciner, certains s'inquiètent des conséquences de la mesure.

Pas de vaccin, pas de salaire. À partir du 15 septembre, comme énoncé dans la loi du 5 août « relative à la gestion de la crise sanitaire », tout le personnel soignant français devra avoir reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid pour continuer à exercer. Sans quoi, le récalcitrant s’exposera à une suspension de salaire. Et le délai pour compléter son « schéma vaccinal » a été fixé au 15 octobre.

Même s’il est trop tôt pour connaître la proportion du personnel de santé opposé à cette mesure, environ 10 à 15 % d’entre eux refuseraient de se faire vacciner au niveau national. Dans la vallée comme ailleurs, certains s’y opposent, mais les conséquences de cette obligation vaccinale sur l’offre de soins sont pour le moment difficiles à projeter. Contactée, l’Agence régionale de santé (ARS) indiquait mardi 7 septembre ne « pas [pouvoir] répondre à la question des éventuelles conséquences en termes d’effectifs ».

Vendredi 3 septembre après-midi, environ 200 personnes, selon les syndicats organisateurs (CGT et SUD), se sont rassemblées devant l’ARS à Valence pour protester contre la mesure...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

À lire dans notre article :

  • Les soignants dans la vallée
  • L'obligation pour les pompiers
  • Difficultés de recrutement à l'IME Fontlaure

Article publié dans Le Crestois du 10 septembre 2021

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.