Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

La balançoire adaptée de Sainte-Anne va-t-elle déménager ?

Didier Courthial, qui a porté le projet au premier budget participatif, est en colère : il refuse catégoriquement que la structure soit déplacée par la mairie.

Il est des signes qui ne trompent pas. Didier Courthial, membre historique du Comité des fêtes, soutien de la première heure du maire de Crest et colisitier de ce dernier lors des élections municipales de 2020, en a gros sur le coeur. « Je suis dégoûté », lâche-t-il dans un soupir.

Pourquoi ? Parce que la balançoire adaptée aux personnes en situation de handicap installée au parc Sainte-Anne à son initiative, dans le cadre du premier budget participatif municipal, en 2018, est en sursis. À la mi-août, Didier Courthial a reçu un appel de Stéphanie Karcher, la première adjointe, lui proposant de « la déplacer dans une école ou dans un Institut médico-éducatif (IME) », assure-t-il.

La balançoire ne fait en effet pas que des heureux...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 17 septembre 2021

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.