Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Les Puy-Saint-Martinois bientôt rappelés aux urnes

Cinq élus dont le maire ont présenté leur démission ou s’apprêtent à le faire.

C’est le grand chambardement au conseil municipal de Puy-Saint-Martin. Christophe Manzo, le maire de la commune, a officialisé sa démission le mardi 23 novembre à l’occasion d’un conseil municipal ordinaire. Un départ qui fait suite à celui de trois élues depuis le printemps dernier (Anouk Rodet, Katrien Dekeyser et Lucie Vauthier) et alors qu’un quatrième devrait présenter sa démission dans les tous prochains jours (Daniel Jan).

Les Puy-Saint- Martinois seront donc appelés à renouveler leur assemblée communale à l’occasion d’une élection partielle qui devrait se tenir au plus tard à la mi-mars 2022. Les électeurs seront invités à désigner six conseillers municipaux (sur quinze), puisqu’il faudra aussi renouveler le siège de Michel Giles, l’ancien maire, décédé en février.

Pour comprendre cet effondrement soudain du conseil municipal de Puy-Saint-Martin, il faut rappeler que Christophe Manzo a abordé son mandat dans des conditions un peu exceptionnelles et pas des plus aisées...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 26 novembre 2021

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.