Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Un plongeon en eau froide pour une meilleure santé

Profiter de l'eau froide pour se sentir mieux, un défi qu'ont relevé une dizaine de courageux.

Ce mercredi 24 novembre, il fait 8°C à Blacons, sur les berges de la rivière Drôme. Amar Bouchakour-Adam, masseur, thérapeute, énergéticien, pratique la nage en eau glacée. Il a réuni une dizaine de téméraires pour tenter une drôle d’expérience, se baigner dans une eau à 9,4°C en ce début d’après-midi automnal !

« Si la baignade en eau glacée se fait plutôt en secret, dans une ambiance plus intime, c’est loupé pour cette expérience », remarque Amar en voyant les curieux et les médias attentifs aux moindres faits et gestes des baigneurs.

Les baigneurs habituels n’ont pas de crème solaire, ni étalé leur serviettes pour finir par prendre quelques couleurs. Ce sont des bonnets, des doudounes, des grosses chaussettes qui sont posées ici et là en attendant de sortir de l’eau...

C’est parti ! Amar commence par une séance d’une petite demi-heure de relaxation, d’exercices de respiration pour préparer le corps à l’épreuve. Une musique de fond pour poser l’ambiance et le bruit de la Drôme qui s’écoule, limpide et torrentielle, « juste ce qu’il faut », souligne le formateur.

C’est enfin le moment pour lequel les nageurs de l’extrême sont là : il faut quitter les blousons, les chaussures et se préparer mentalement à mettre le premier pied dans l’eau. Sur la berge, Maryvonne s’inquiète pour sa fille : « On a tous le numéro des urgences, le 15, le 18, le 112... ? » Mais pas de soucis, tout le monde entre dans la rivière, doucement pour certains puis plus vite pour d’autres qui sont déjà en train de faire quelques brasses ! Et ça dure au moins une dizaine de minutes !

Sur la berge, quelques spectateurs encapuchonnés et lovés dans leurs écharpes, ont semble-t-il plus froid que les nageurs ! Visiblement, « elle est bonne, j’ai même chaud ! », signale une téméraire. En sortant, Virginie et Nadine l’affirment : « Nous sommes comme anesthésiées, on ne sent pas le froid ». D’ailleurs elles sont rouges et ne sont enveloppées que d’une serviette pour se sécher... Pas de précipitation à sauter dans les vêtements chauds ! Certains en profitent pour prendre un thé bien chaud ou grignoter une gourmandise, histoire de se remettre. Mais tous sont prêts à recommencer l’expérience, voire à motiver les plus réticents restés au sec !

Pour participer à ces rendez- vous, Amar projette de créer un groupe régulier. Retrouvez le sur Facebook ou par téléphone 07 54 10 57 04.

Corinne Lodier

Les bienfaits de la nage en eau glacée

bain eau froide 1

Amar Bouchakour fait la liste non exhaustive de tous les bienfaits du froid sur la santé : « Une communion avec la nature ». C’est tentant ! La baignade stimule le système immunitaire en augmentant la production de globules blancs, elle adoucit la peau et les cheveux, favorise la circulation du sang, équilibre le métabolisme et active le système hormonal, « elle augmente la libido », plaisante-t-il. Ce qui fait sourire les participants craignant de voir tout le monde dans la rivière en plein hiver dès cette annonce !

Article publié dans Le Crestois du 3 décembre 2021

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.