Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Expédition sportive au Paraguay

L’Allexois Bruno Rey a passé cinq jours à l'étranger. Une course intense, dans des conditions particulières et qui réunit une soixantaine de sportifs.

Il y a des sportifs pour qui la limite est celle imposée par soi-même. Bruno Rey, docteur en chirurgie dentaire, en est le parfait exemple. Passionné de sport aventure depuis 1993, il s'intéresse rapidement à plusieurs pratiques telles que le VTT et la course à pied. Il participe régulièrement à des événements sportifs comme le raid gaulois. En août dernier, il a participé à "l’Expédition au Paraguay" une course au Paraguay durant 4 jours. Une aventure humaine et sportive extraordinaire vécue à 9867 km de la Drôme.

Comment se déroule ce type de course ?

Bruno Rey : L'expédition Paraguay est un raid nature qui comprend deux circuits : un de 250km et un de 600km. Le parcours est dévoilé l'avant-veille du départ. C'est une compétition qui se passe sur cinq jours et qui comprend plusieurs disciplines comme le kayak, le VTT ou l'escalade. Seize équipes, constituées de trois hommes et d'une femme, ont participé à l'aventure. Pour gagner, le circuit doit être effectué par les équipes en un minimum de temps. C'est pour cette raison qu'il y a des cases horaires sur le parcours à respecter pour ne pas être disqualifié. Nous avons donc le droit de marquer des pauses courtes et d'avancer aussi bien le jour que la nuit.

De quels matériels disposez- vous pour le parcours ?

Chaque participant doit venir avec son équipement personnel. Le plus gros (par exemple VTT, kayaks, canoës) est fourni directement par l'organisation sur les étapes. Je tiens à préciser que, pour nous orienter, nous avions pour seuls repères une boussole et une carte. Le GPS étant interdit, seul un « roadbook » (comprendre manuel de route) nous permettait de situer les points importants, notamment les passages obligatoires et interdits. Ce qui était intéressant dans ce raid, c'est que le circuit nous faisait passer autant par des chemins de terre que dans l'eau. Le paysage du Paraguay est un bon terrain de jeu pour les sportifs avides de sensations !

Combien de temps vous a-t-il fallu pour préparer l'expédition ?

Je me suis entraîné durant six mois. C'est une grande satisfaction car mon équipe et moi pensions que le format de l'expédition serait bien plus difficile. La météo hivernale a été clémente et nous avons eu beaucoup de sport assis comme le kayak et le VTT.

La suite de ce récit passionnant est à lire dans Le Crestois du 23 octobre 2015.

Haut et bas de page Rubriques CELEBRE copie

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.