Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Masque obligatoire et zèle policier : la colère des forains du marché du mardi

La présence massive de policiers a suscité la colère des commerçants et des clients ; un forain est interdit de marché pour « agression verbale ».

Décidément, rien ne va plus entre les forains des marchés de Crest et l’administration municipale. En début d’année, c’était le retour dans les rues du centre-ville, imposé par la mairie, de certains exposants installés le samedi sur le Cours Joubernon depuis le début de la crise sanitaire qui suscitait la colère des forains. Désormais, c’est le maintien du port du masque et l’imposante présence policière au marché de mardi qui soulève la fureur unanime des commerçants dont les étals sont déployés autour de la Place de la Halle au Blé.

Au niveau national, le masque en extérieur n’est plus imposé depuis le 2 février. Mais au contraire de la plupart des communes de France, la ville de Crest a choisi de maintenir le port du masque obligatoire « à l’intérieur du périmètre des marchés alimentaires » par l’arrêté municipal 2022-60 du 3 février, en vigueur «jusqu’au 28 février 2022 inclus ».

Une mesure qui a été appliquée avec force démonstration policière...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 11 février 2022

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.