Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Témoignage poignant de la vie grecque

Costas et Christiane Loukas sont venus expliquer le quotidien des Grecs à la librairie la Balançoire.

À l'heure où le gouvernement d'Aléxis Tsípras paye ses dettes, le peuple grec se bat quotidiennement pour joindre les deux bouts. D'après Costas et sa femme Christiane, qui habitent en Grèce six mois de l'année, l'ambiance qui y règne est pesante. La plupart des Grecs sont déçus du premier ministre et de son retournement de veste. Dernièrement, ils l'ont fait savoir cet été lors du referendum où 45% des Grecs se sont abstenus de voter. Un pied de nez au gouvernement quand on sait que le vote est obligatoire.

Le couple qui vit au sud du Péloponnèse, dans un petit village appelé Koroni, ne cache pas son point de vue : « La crise, qui dure depuis plus de dix ans, empire à cause des mauvais choix de Tsípras. On se sent trahis par son discours de gauche qu'il a utilisé pour arriver au pouvoir. Il n'a pas su faire face et aurait dû nationaliser les banques et proposer un moratoire sur la dette. De plus, le premier ministre aurait dû démissionner dès les résultats du referendum. » exprime ouvertement Costas.

Sa femme ajoute également qu'en France, nous n'avons qu'un seul son de cloche, notamment sur certaines informations relatives à la vente du patrimoine grec : « On voit bien dans la presse et la télévision française que la chancelière Angela Merkel est très catégorique sur notre situation. Pourtant, il faut savoir que la crise profite majoritairement aux Allemands qui rachètent en masse nos infrastructures de transport (ports, aéroports) et nos belles îles. Sans parler des retraités qui viennent couler des jours heureux dans le pays ».

Par ailleurs, le coût de la vie augmente et le SMIC est tombé à 480€ net. Une situation qui impacte aussi les étudiants dont 50% sont au chômage. Une fois leurs études finie, certains décident de quitter le pays et d'autres de partir vivre dans la campagne où il y a des petits boulots. De plus, le système de travaille qui autorisait jusqu'à présent que les gens cumulent deux emplois va être modifié. Bien souvent dans la culture grecque, l'homme possède une petite exploitation agricole en plus de son travail quotidien, ce qui lui permet généralement de nourrir sa famille en huile d'olive par exemple. Mais désormais, le statut de paysan sera attribué uniquement à ceux qui ne vivent qu'avec leur production. Un non sens selon Costas, qui dit que cela va tuer les petits paysans dans les campagnes.

Le gouvernement actuel ne fait qu'exécuter les mesures imposées par l'Europe, et parmi elles, la taxe foncière. Cette dernière qui n'existait pas avant la crise, vient alourdir les charges de nombreuses familles puisque 85% de la population est propriétaire. S'ajoute également le problème des migrants syriens que la Grèce accueille en première ligne sur l'île de Lesbos. Cet été, pas moins de 4000 personnes par jour arrivaient dans des conditions précaires. Le seul point positif c'est le tourisme qui va bon train avec 26 millions de touristes cette année.

Article paru dans Le Crestois du 23 octobre 2015.

Haut et bas de page Rubriques CELEBRE copie

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.