Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Yvain Laurent-Gallois, un crêpier mobile étonnant

Il a rejoint sa soeur, l’artiste Mafeda, qui expose à la chapelle des Cordeliers

Yvain Laurent-Gallois, mécanicien vélo et crêpier, débarque tout droit du Jura après douze heures à pédaler. Vendredi 23 septembre, aux alentours de midi et demi, l’homme de 36 ans installé à Lons-le-Saunier est arrivé à bon port par les hauteurs de Crest, rejoignant sa soeur, l’artiste Mafeda, qui expose actuellement à la chapelle des Cordeliers.

Le Chevalier de la crêpe, c’est le nom de ce crêpier itinérant... Sa pâte est sans blé, sans œufs et sans lait ! Le professionnel des galettes préfère au gluten le lait de chèvre et les farines de sarrasin, de maïs blanc ou encore de petit épeautre. Pour la garniture, les ingrédients utilisés sont fermiers et si possibles biologiques. Dans le cadre donc de l’exposition Les lumières de Mayotte, il a pu parler de son activité et proposer des crêpes artisanales.

250 KILOS À TRACTER

À la fois restaurateur sur des évènements et animateur d’ateliers autour de la mécanique du vélo, Yvain Laurent-Gallois propose ses services dans les départements limitrophes du Jura. Il tend le plus possible à limiter son empreinte écologique lors de ses déplacements et préfère les routes départementales au sol lisse plutôt que les chemins cabossés. Celles-ci sont plus adaptées au vélo-remorque qui pèse tout de même son poids : environ 250 kilos.

Pour avoir à la fois un outil de travail et un transport fiable, le bricoleur et restaurateur a réfléchi très précisément à l’agencement de son vélo-remorque par rapport à la distance parcourue : « J’ai des freins à disques et un frein moteur. C’est indispensable avec le poids que je tracte sur de longues distances. Pour ce qui est de la remorque, j’ai demandé à quelqu’un de créer une structure adaptée aux roues que j’avais déjà », détaille-t-il. On peut dire que Yvain Laurent-Gallois ne manque pas d’idées !

Il paraît même que la prochaine innovation d'Yvain serait de créer une structure pour dormir sur ses billigs, ces fameuses plaques utilisées pour cuire les crêpes...

Ana Rougier

Article publié dans Le Crestois du vendredi 30 septembre 2022.

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.