Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Un foyer d’accueil pour des enfants nigériens

Une rencontre est prévue le 19 novembre avec Aboubacar Camara, porteur du projet.

Aboubacar Ahmed est un artisan du Niger qui a créé en 2012 une association pour accueillir dans la ville de Niamey des enfants d’un village très isolé, à 800 kilomètres de la capitale, afin de leur offrir un foyer pendant leurs études, de l’école primaire aux études supérieures. Une petite dizaine d’enfants sont accueillis chaque année.

La région d’origine des enfants, près de Agadez, est soumise à différentes problématiques : conflits armés, donc arrêt brusque des activités économiques et touristiques, absence ou délabrement des établissements scolaires et même, à présent, une forme de défiance des parents vis-à-vis de l’école. Donc l’objectif est vraiment l’amélioration des conditions d’études des enfants et des jeunes qui sont issus de ces zones nomades, ce qui nécessite de pérenniser ce foyer d’accueil.

Grâce à des associations installées en France et un certain nombre de donateurs, ce foyer a pu maintenir son activité. Par ailleurs, il y a, d’une part, un projet de construction d’un nouveau foyer qui permettrait d’accueillir plus d’enfants, et d’autre part, un projet de création d’un puits qui permettrait la gestion d’activités agricoles.

Un temps d’information et de rencontres est proposé en présence de Aboubacar Ahmed, qui vient pour deux mois en France parler de son projet, accompagné de Laurent Gagnol, maître de conférences en géographie, qui assure le relais de l’association en France. Ce temps est prévu le samedi 19 novembre, à partir de 16 heures à Mirabel-et-Blacons, chez Michèle et Bernard, au 245, rue de la Drôme.

Avec l’aide d’un diaporama, il y aura une présentation précise de la situation actuelle au Niger, notamment sur des aspects qui ne sont pas vraiment traités par la presse en France, comme l’orpaillage.

Aboubacar vous parlera bien sûr de ses actions et de son projet et, Laurent, pourront répondre à toutes vos questions.

Comme le foyer est installé à proximité d’une coopérative de production, des bijoux créés par des artisans originaires de la même région que les enfants vous seront proposés, ce qui peut être intéressant avant les fêtes. Les excédents de la vente étant bien sûr reversés pour la gestion du foyer.

Et à l’issue de l’après-midi, un repas pourra être partagé avec les personnes qui le souhaitent et qui s’inscriront à l’avance. Pour tout renseignement, merci d’appeler Bernard au 06 43 29 33 03. Merci de vous inscrire pour la rencontre pour des questions d’organisation (et pour le repas, il reste quelques places).

Pour obtenir des renseignements plus précis sur le projet du foyer, vous pouvez consulter le site : foyer-ilmi.mystrikingly.com. Et si vous voulez en savoir plus sur Aboubacar, un journaliste du journal Libération lui a consacré un papier.

Bernard Guillemin

Article publié dans Le Crestois du 4 novembre 2022

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.