Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Dans les coulisses de la fabrication de la défarde

À l’occasion du grand repas de défarde de la vogue de Chabrillan, Le Crestois a mis son nez dans le laboratoire de Ma cuisine du Val de Drôme, qui fait mijoter quotidiennement des kilos de ce plat traditionnel.

C’est LE plat traditionnel de Crest et de la vallée de la Drôme. La défarde crestoise !

Les premières traces de cette spécialité tripière en sauce à base de petits paquets de panse d’agneau non farcis remontent à 1870 : la très sérieuse Confrérie de la défarde crestoise a en effet retrouvé une recette manuscrite du restaurant Tottier, qui se trouvait à l’angle de la rue du Trou du loup, à Crest. Plus officiellement, le plat a historiquement fait son entrée dans le Larousse illustré de 1907...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 11 août 2023

Haut et bas de page Rubriques CELEBRE copie

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.