Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Les Petits frères des pauvres s’installent dans la vallée

L’association d’aide aux personnes âgées isolées ouvre une antenne.

L’implantation d’une association caritative n’est jamais une bonne nouvelle, mais elle est, malheureusement le cas échéant, nécessaire. Depuis l’automne, Les Petits frères des pauvres ont dont ouvert une antenne pour le secteur Saillans-Blacons-Aouste. « Nous avons eu des signalements et nous nous sommes dit qu’il fallait créer une équipe sur ce secteur », raconte Sandra Allier, coordinatrice Drôme-Ardèche de la structure.

Cette association nationale a été créée en 1946 par Armand Marquiset, qui souhaitait, après la seconde guerre mondiale, venir en aide aux personnes âgées, population très vulnérable à cette époque-là. Soixante-dix-sept ans plus tard, l’objectif de rompre l’isolement social des plus de cinquante ans en situation de précarité n’est toujours pas atteint et l’association apolitique et non confessionnelle continue d’ouvrir des antennes. Elle compte en Drôme-Ardèche trois salariées et une centaine de bénévoles.

INVISIBLES

En ce qui concerne la vallée, deux visites à l’Ehpad de Blanchelaine d’Aouste-sur-Sye et une à domicile à Saillans sont prévues pour le moment. « Des temps individuels sont importants pour tous nos ainés qui n’ont pas de famille ou qui ne sortent pas, explique Sandra Allier. Surtout à Noël où l’isolement est encore plus difficile. » Pour les fêtes de fin d’année, les bénévoles offrent aux bénéficiaires, en plus de leur présence, un panier gourmand de produits locaux confectionné par les Jeunes viticulteurs.

Des temps collectifs sont aussi prévus. « Nous avons des bénévoles ponctuels pour Noël, car il y a de plus en plus de personnes qui cherchent à passer des fêtes autrement et davantage solidaires », détaille la coordinatrice. Mais d’alerter : « C’est compliqué de repérer les personnes vulnérables. On les appelle les invisibles et il y en a de plus en plus. Ce sont souvent les aides à domicile qui nous préviennent. »

L’association est néanmoins en lien avec Ehpad et hôpitaux pour proposer des temps individuels et tenter ainsi de rompre l’isolement et redonner un peu de joie de vivre. Elle a aussi contacté les mairies des trois communes. Elles n’ont jusqu’à ce jour, pas donné de réponse. Sandra Allier invite toutes les personnes seules ou celles qui souhaiteraient donner de leur temps à la joindre au 06 29 99 76 88 ou à l’adresse mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Laure Meriem-Rouvier

Article publié dans Le Crestois du 22 décembre 2023

Haut et bas de page Rubriques CELEBRE copie

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.