Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

La vie sauvage au coeur de la ferme des Bourbous, à Gigors-et-Lozeron

Sur les contreforts sud du Vercors, la ferme des Bourbous agit pour maintenir une complémentarité entre son élevage et la présence d’espèces sauvages.

« Nous sommes dans une période sombre pour l’agriculture biologique et paysanne. » Lors de la journée de rencontre entre paysans et naturalistes, qui s’est déroulée le jeudi 22 février à l’écosite d’Eurre, le philosophe Baptiste Morizot a délivré un discours empreint d’émotions. L’auteur a évoqué la nécessité de passer des alliances avec d’autres formes de vie afin de traverser des turbulences « climatiques et sociales » et de « ré-imaginer des forces politiques face à ceux qui sont prêts à aller vers le pire ».

Cette journée a permis à de nombreux paysans et naturalistes de mutualiser leurs connaissances et savoir-faire dans le cadre du réseau des fermes paysannes et sauvages. Ce réseau, créé en 2021, regroupe vingt-et-une fermes biologiques et tend à favoriser la vie sauvage dans les exploitations agricoles...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 1er mars 2024

Haut et bas de page Rubriques CELEBRE copie

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.