Mag' : les infos culturelles de la vallée et d'ailleurs

                

Peintre muraliste et sur chevalet

L’artiste peintre aoustois Jean-Charles Fabre peint en grand format des trompe-l’oeil mais se pose aussi devant son chevalet.

Jean-Charles Fabre est installé dans la campagne aoustoise. Il prépare ses peintures murales et ses expositions de toiles dans son atelier ouvert sur une « vue sur paysages imprenables ».

En cette fin du mois d’avril, l’artiste peaufine un décor mural, futur cadran solaire posé en mai. L’atelier est jonché de toiles grand format, plus petites ici ou là, et de grands papiers collés au mur, où sont tracés les contours d’un décor mural. « C’est un cadran solaire pour un privé. Je me suis inspiré du cep de vigne, et j’ai fait un décor de feuilles autour du cadran », explique le peintre. En effet, un énorme et vrai cep de vigne est posé sur un escabeau ; c’est le modèle qui attend que le trait de l’artiste lui offre la postérité. Le tracé est fin, le détail appuyé et la précision au rendez-vous. L’artiste joue avec la profondeur, la lumière, et crée une troisième dimension avec sa peinture...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 11 juin 2021

UA-22506836-1