Mag' : les infos culturelles de la vallée et d'ailleurs

                

Pompiers et facteurs distribuent leur calendrier

Le mois de décembre vit au rythme de la distribution des calendriers, une rencontre que les habitants attendent pour remercier des services rendus toute l’année.

C’est une vieille habitude de nos campagnes. Durant le mois de décembre, la sonnette «trinquaille» à la porte des maisons, alors que la nuit vient de tomber et que le feu crépite dans la cheminée.

Derrière la porte, un uniforme identifie immédiatement le pompier ou le facteur. Ici, l’éboueur ne fait plus partie des tournées de calendriers.

LE FACTEUR SONNE TOUJOURS DEUX FOIS

Le calendrier de La Poste, c’est une tradition qui remonte à la fin du XVIIe siècle. Les facteurs venaient porter un calendrier sous forme de petit opuscule et de carton à poser au mur. En 1810, il devient l’almanach des postes avant de s’élargir à l’almanach des postes et des télégraphes en 1880. L’almanach renseigne sur l’éphéméride, les marchés et les foires, les phases de la lune…

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 24 décembre 2021

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.