Mag' : les infos culturelles de la vallée et d'ailleurs

                

« Ce n’est pas la fin de l’histoire, mais un nouveau chapitre ! »

Après 17 ans, la directrice du Cirque D Marches, dont le chapiteau trône à l’écosite d’Eurre, s’en va vers de nouveaux horizons professionnels.

À 52 ans, Carole Sommermeyer, tout en gardant un pied dans l’association, va devenir assistante maternelle. La circassienne passe le flambeau au 1er janvier à Laurent Seingier, que Le Crestois ne manquera pas de présenter dans les semaines à venir.

Le Crestois : Le cirque D Marches vient de fêter ses 20 ans. Vous vous apprêtez à le quitter. Comment êtes-vous entrée dans cette aventure professionnelle ?

Carole Sommermeyer : Il faut partir de l’histoire du cirque : c’est la famille Rouffaud, notamment Colette, qui a l’a créé le en 2001. Il se trouve que son gendre a fait la même école de cirque que moi, le CNAC (Centre national des arts du cirque) de Châlons-en-Champagne. Je suis arrivée au Cirque D Marches en tant que professeure en 2003...

La suite de cet entretien est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 24 décembre 2021

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.