Mag' : les infos culturelles de la vallée et d'ailleurs

                

La pogne du Royan et de Valence

Cette semaine, Rodolphe Dejour nous propose une recette sans sucre !

La semaine dernière, je vous ai proposé de redécouvrir une recette oubliée de pogne, celle à la tomme. Cette semaine je vous propose de mettre à l’honneur une autre recette oubliée de pogne, celle du Royans et de Valence.

La pogne est une brioche, mais d’où viennent les brioches telles que nous les connaissons ? L’invention de la prioche date du XV siècle, 1404 d’après les premiers écrits et serait d’origine normande. L’étymologie du mot brioche, nous vient du verbe « brier » ayant donner « broyer » signifiant : « pétrir une pâte » en Normand. Le suffixe -oche quant à lui aurait été ajouté des années plus tard pour désigner le produit réalisé après le pétrissage de la pâte avec un rouleau en bois.

Saviez vous que la Pogne était le gâteau traditionnel de Noël dans le Grésivaudan, dans la Trieves que l’on mangeait au réveillon ?

La pogne n’est pas la même partout, même si la plus célèbre est celle de Romans sur Isère, celle du Royans et de Valence est différente dans ses proportions. Elle se confectionne de la même façon avec des proportions différentes : 500g de beurre, 12 oeufs et sans sucre !

Sans plus attendre, je vous raconte la recette de la Pogne du Royans et de Valence...

La suite de cet article et la recette sont réservées aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Recette publiée dans Le Crestois du 25 novembre 2022

Photo statue : Musée de Grenoble - J.L. Lacroix.

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.