Mag' : les infos culturelles de la vallée et d'ailleurs

                

Dans le Clafoutis, faut-il dénoyauter les cerises ?

Plongeons dans l’histoire passionnante du clafoutis, ce délicieux dessert connu de tous.

Son origine remonte au 19e siècle, dans le Limousin, lorsque les cerisiers étaient abondants dans les vergers de cette magnifique région. À l’époque, le clafoutis était préparé avec des cerises non dénoyautées. Et ce pour deux raisons : les noyaux des cerises étaient conservés non seulement pour faciliter la préparation du dessert, mais aussi pour apporter une saveur subtile à l’ensemble. Les cerises étaient disposées dans un moule, recouvertes d’une pâte à crêpe légère, et cuites au four jusqu’à obtenir une texture moelleuse et dorée.

Au fil du temps, le clafoutis a gagné en popularité et est apprécié dans tout l’hexagone, pour sa simplicité, sa générosité et son goût irrésistible. Ce gâteau doit être un des desserts les plus revisités.

Revenons à notre question initiale : faut-il dénoyauter les cerises pour réaliser un clafoutis parfait ? La réponse n’est pas si tranchée...

La suite de cet article et la recette sont réservées aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Recette publiée dans Le Crestois du 26 mai 2023

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.