Mag' : les infos culturelles de la vallée et d'ailleurs

                

Les véritables allumettes à l’ancienne et leurs dérivées

À l’ère digitale où recettes et inspirations se bousculent, il est primordial de garder une ligne de conduite respectueuse des mets d’antan. Entre héritage gastronomique et innovations culinaires, mettons les pendules à l’heure.

Ah, mes chers lecteurs ! On peut aimer la modernité tout en respectant la tradition. La confusion, le grand mélange, la cacophonie des recettes contemporaines... Il y a de quoi donner des sueurs froides à un gourmand !

Il n’est pas rare, lors de mes recherches culinaires hebdomadaires, de tomber sur ces anomalies gastronomiques. Prenez par exemple les allumettes à l’ancienne, ces petites merveilles aussi nommées caprices. En jetant un rapide coup d’œil sur la toile, on découvre un pêle-mêle déconcertant. Mais où est donc passé le respect des titres, de l’authenticité ?

Oui, mes amis, revisiter est un art, mais il y a des règles à suivre ! Les véritables allumettes à l’ancienne, celles qui font saliver nos grands-parents, sont confectionnées avec une purée de blanc de volaille liée d’un velouté réduit, agrémentée de fines tranches d’escalopes de maigre de jambon et délicatement parfumée par de fines lames de truffes. Vous imaginez bien la subtilité et le raffinement de ce mets...

La suite de cet article et la recette associée sont réservées aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Recette publiée dans Le Crestois du 3 novembre 2023

Haut et bas de page Rubriques CELEBRE copie

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.