Mag' : les infos culturelles de la vallée et d'ailleurs

                

Alessandro Pignocchi, un penseur du vivant rejoint ses pairs

L’illustrateur, co-président des Soulèvements de la terre, vient de s’installer en Drôme, terre décidément fertile pour les penseurs de l’écologie moderne.

La vallée de la Drôme est belle, c’est une évidence. La nature y est foisonnante, le Vercors magnifique, la biodiversité riche. Tellement que depuis quelques décennies, elle accueille en son sein tout ce que la France fait de mieux question scientifiques et intellectuels naturalistes, pensant l’écologie d’aujourd’hui. Voyez plutôt : c’est ici que vivent Pablo Servigne, penseur de l’effondrement, Corinne Morel-Darleux, ex-conseillère régionale et autrice, sur le même thème que Servigne, de Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce, Baptiste Morizot, philosophe et auto-proclamé « penseur du vivant »... Et donc, depuis un mois Alessandro Pignocchi qui cumule la casquette d’illustrateur et auteur d’essai traitant de l’écologie...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 5 avril 2024

Haut et bas de page Rubriques CELEBRE copie

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.