Mag' : les infos culturelles de la vallée et d'ailleurs

                

La vie et les nénuphars

Un conte aquatique de Sylvain Dumas.

Nous sommes en fin d’après-midi, c’est un 7 mai de l’année 2022, ça pourrait aussi être en l’an 2.

C’est l’histoire d’un étang, quelque part dans la nature. L’étang, il est où tu veux, dans ton Épinal. C’est une belle journée, chaude et sans vent. À ce moment de la journée, le soleil a bien entamé sa descente, la température baisse légèrement, suffisamment pour créer une infime dépression et lâcher une minuscule brise, qui fait plaisir. La surface de l’eau est d’huile, tel un miroir. La silhouette des peupliers géants, droits comme des lances, flotte à l’horizontal. Ils veillent sur l’étang, la vie peut réaliser son cycle.

La minuscule grenouille, Claudine, attend sur un nénuphar au milieu de son étang natal. Avec ses quatre centimètres et ses douze grammes, elle en impose. Une paire d’yeux exorbités, c’est le moins qu’on puisse dire. Un beau vert encore sombre en début de saison, et quelques veines rouges orangées. Elle est splendide. Elle est championne en saut en hauteur, moins performante et précise pour la longueur. Son atout est une paire de cuisses XXL...

La suite de ce conte est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Conte publié dans Le Crestois du 12 avril 2024

Images © Freepik

Haut et bas de page Rubriques CELEBRE copie

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.