Pour une revalorisation des salaires dans le médico-social

Tribune du 19 mars 2021 de Marie-Pierre Mouton, présidente du conseil départemental de la Drôme.

Les compétences sociales du département, chef de file des solidarités, m’amènent chaque jour à constater l’engagement et le dévouement des professionnels qui oeuvrent au quotidien à l'accompagnement des personnes vulnérables.

Si la crise sanitaire que nous traversons a révélé aux yeux du plus grand nombre la contribution essentielle de ces professionnels au maintien à domicile et à la qualité de vie des personnes accompagnées et de leurs proches, elle a mis aussi en lumière la complexité de leurs missions peu rémunérées. En particulier les "intervenants à domicile", rémunérés au niveau du Smic, ont les perspectives d’évolution salariales les plus faibles...

 

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 19 mars 2021

UA-22506836-1