Il faut être honnête et tout dire

Tribune du 4 juin 2021 de Jean-Marc Bouvier.

Monsieur Ladegaillerie, candidat de la droite sur le canton de Loriol pour les élections départementales, utilise comme argument électoral l'apport financier du département pour la déviation de Livron-Loriol, le présentant comme décisif. Cette déviation est évidemment une très bonne chose pour les habitants de ces deux villes et nous l’avons tous souhaitée.

Mais Monsieur Ladegaillerie, en politicien expérimenté, oublie quelques petites précisions :

- c’est la participation des deux communes et de la communauté de communes qui a été décisive.

- l'aide départementale a été conditionnée à une participation financière des deux communes, obligées de contribuer à hauteur de 3,7 millions d'euros alors qu'il s'agit d'une route nationale pour laquelle les communes n'ont pas compétence. C’est bien le budget de fonctionnement de Livron et Loriol qui en sera affecté pour plusieurs années alors qu’elles sont par ailleurs bien sollicitées, comme toutes nos petites villes et communes, fragilisées par la crise sociale, sanitaire et économique !

- la Communauté de communes (CCVD) se voit aussi conduite à contribuer pour le même montant ; toutes les communes de la CCVD vont donc financer cela sur leurs impôts et, à ce titre, les Loriolais et Livronnais, qui supportent la moitié de la fiscalité intercommunale, vont encore payer finalement près de 2 millions supplémentaires.

Quand on évoque un sujet, il faut être honnête et tout dire, en toutes circonstances. La politique et ceux qui la pratiquent ont tout à y gagner.

Jean-Marc Bouvier Maire de Montoison
et candidat aux élections départementales pour le canton de Loriol

Tribune publiée dans Le Crestois du 4 juin 2021

UA-22506836-1