Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

Rubrique sur l’obligation vaccinale qui nous pend

Tellement c’est tellement... Tribune du 20 août 2021 de Jean-Denis Cotsaftis.

Attention, ce message ne sera pas chiffré à 100 %. Il n’engage ainsi que la crédulité ou l’esprit critique de ceux qui le liront. Soyez courageux, exigez l’esprit critique.

Je commencerais par citer un bon veil adage : il n’est jamais trop tard pour bien faire. Je pense que c’est faux. Demandez aux dinosaures, par exemple.

Maintenant j’aimerai citer une dame qui est en âge d’être arrière-grand-mère, filiforme et, quelque part, pétillante dans son oeil rieur et noir, même avec son sac Fnac à l’envers sur sa tête. Je l’ai croisée sous l’averse de samedi dernier, Valence Ville, troisième manifestation hebdomadaire contre le passe sanitaire, réunissant plusieurs milliers de personnes à chaque fois, nous y reviendrons (dans tous les sens du terme).

Madame Sac, si l’on devait la nommer, a partagé avec moi sa fine analyse : le niveau de l’éducation est progressivement détruit par l’Éducation nationale et, dans vingt ans, l’esprit critique sera difficilement convocable (cela ressemble à un fil conducteur). Les puissants n’ont jamais bichonné leurs esclaves et, les robots étant maintenant opérationnels, les méchants ultra-riches-bourgeois-capitalistes-gouvernants élimineront sans vergogne aucune et à petit feu la masse informe et prolétaire...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 20 août 2021

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.