Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

11 Novembre 1918, 11 heures

Texte de Jean-Paul Denay, président de l’Amicale des parachutistes Drôme Ardèche, prononcé le jeudi 11 novembre 2021, à Crest.

Voilà c’est fini. Il y a quelques minutes à peine, à onze heures moins dix, des hommes sont tombés, fauchés par une dernière rafale, par une dernière balle, par un dernier obus. Destin. L’affligeante banalité de la sonnerie de clairon, de celle qui appelle à la soupe ou à la corvée dans la cour morne d’une garnison quelconque, met fin à 1561 jours d’un conflit qui aura fait 20 millions de morts, 21 millions de blessés. Du moins recensés, car les pertes de certains pays, la Russie, l’empire Ottoman entre autres, n’ont jamais pu être dénombrées véritablement.

Tout ça pourquoi ?

Pour rien. Pour rien. Pour l’Autriche, fautrice de cette guerre qui entraîna l’Europe dans un jeu de domino sanglant...

La suite de ce discours est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 19 novembre 2021

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.