Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

Non à l’entrée en bourse de l’éducation !

Tribune du 19 novembre 2021 de Chantal Gineste.

L’école cotée en bourse ? Notre conférencier, le 5 novembre (conférence gesticulée de l’UPVD, ndlr), aurait pu signaler que ça existe déjà en France. Entre 2001 et 2013, à Vitry, le lycée-collège EPIN a reversé 250 000 euros à J2M, la holding du directeur de l’époque. L’EIB (Établissement international bilingue) et l’École alsacienne à Paris versent chaque année des dividendes à… leurs actionnaires .

Le scandale (ce que le trader ne dit pas), c’est que ce sont nos impôts qui payent les professeurs de ces établissements...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 19 novembre 2021

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.