Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

Cours Forrest !

Tribune du 14 janvier 2022 d’Alain Delforge.

J’ai décidé de me faire embaucher à l’Unesco pour faire passer ce film au patrimoine mondial de l’humanité. Rien que ça. Ne me demandez pas ce que veut dire Unesco. C’est comme SNCF, si ça continue, plus personne ne saura ce que cet acronyme signifiait. Il faut dire qu’il ne sert plus à grand chose.

Bon alors, au début, le médecin diagnostique Forrest et déclare qu’il a le dos aussi tordu qu’un politicien. Mais ils ne le sont pas tous. Cela relèverait du populisme psycho-rigide. Par exemple au hasard, et pour ne pas tirer trop facilement sur l’ambulance, Monsieur Macron n’est pas tordu, il est génial. Comme le disait je ne sais plus quel journal, « il est souvent lyrique, parfois martial, toujours compatissant ». Surtout compatissant, comme le prouve ceci : « Eh bien là, les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout. C’est ça, la stratégie ». Chassez le naturel, il revient au galop : cours, Forrest, cours !

On comprend mieux, dès lors, ses difficultés répétées à se faire comprendre...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 14 janvier 2022

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.