Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

J'ai ma dose en bélonéphobie

Tribune du 21 janvier 2022 d’Alain Delforge.

Késako bélonéphobie ? Suspens... « On ne fait pas grève contre un virus ». Tels sont les propos de notre ringardissime ministre de l’Éducation nationale, qui vit encore en 1895, où les patrons affirmaient : « On ne fait pas grève contre une machine », lorsque les ouvriers - et les ouvrières de filatures qui ne disposaient que de WC sans porte sous l’oeil du contremaître - cherchaient à obtenir des conditions de travail soutenables. « Mes pauvres filles, c’est ridicule, on ne fait pas grève contre une absence de porte. »

Jamais un gouvernement n’aura été aussi injurieux envers les Français. Jamais. Cela dit, et au-delà de l’imbécillité du propos, il est parfaitement normal que monsieur Blanquer soit en mesure de préparer le XXIème siècle depuis le XIXème. En effet, n’oublions pas qu’il est aussi ministre de la jeunesse et des sports : il est donc super-balaise en saut en longueur et il est bon pour un objectif de moins de deux tonnes pour 2050 en empreinte carbone avec de tels capacités de déplacement...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 21 janvier 2022

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.