Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

De la nuance en démocratie

Tribune du 21 janvier 2022 de Nicolas Forest.

Quelques récentes tribunes publiées dans ces colonnes s’offusquaient gravement d’un gros mot utilisé par le président de la République. Il nommait pourtant assez clairement le choix, assumé par de nombreux pays, d’entraver une partie de la vie sociale de ceux qui ne prennent pas la responsabilité de se faire vacciner. Mais comment ne pas sourire devant cette indignation surjouée de certains militants ou dirigeants politiques, face à ce mot, tant elle contraste avec l’outrance verbale dont ils peuvent eux-mêmes se rendre coupables ?

Car la grossièreté ne se réduit pas à une affaire de registre de langue, elle réside d’abord dans l’imprécision ou l’approximation avec laquelle nous pensons le monde ; nommer grossièrement les choses, c’est mal les nommer, c’est les confondre, en ignorer la singularité, en perdre la valeur. Mais cette inadaptation du mot, simple erreur ou maladresse le plus souvent, devient une faute lorsqu’elle est délibérée ; et c’est bien le cas dans le débat public, quand l’outrance s’érige en stratégie, ainsi que nous le constatons chaque jour de la part des populismes et radicalités, de droite ou de gauche. Délivrés du souci de mesurer leur parole, ils rivalisent de propos tranchants : quand les uns voient dans un drapeau européen flottant sous l’Arc de triomphe « un outrage au soldat inconnu », les autres, insoumis à la nuance, considèrent le passe vaccinal comme l’entrée dans « une société totalitaire »...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 21 janvier 2022

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.