Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

Un printemps fou (complainte)

Tribune du 22 avril 2022 de Madeleine de Passerelle.

Une hirondelle ne fait pas le printemps. Et où en trouver une ? Ce printemps est muet, les hirondelles ont su bien avant nous qu’il n’y a plus de lignes où se poser les pattes. Le numérique ne sert pas de refuge aux oiseaux fatigués et affamés aussi car on n’entend plus le chant de l’hirondelle ni celui du grillon qu’elle aurait pu croquer et dans ce printemps sans aucune musique, ne reste que les arbres en fleurs pour y croire alors que les fleurs peut-être ne feront pas leurs fruits car les abeilles aussi ont quitté leur emploi, lasses de polléniser en se faisant gazer par tous les épandages servant à maltraîter les champs environnants et à nous inventer un climat délirant qui fait de ce moment une absurde saison.

Mais les humains aussi se mettent à délirer. Les Russes qui au Bolchoï dansaient comme des Dieux se mettent à combattre leurs amis et leurs frères, contraints par la folie d’un chef délirant et nous, qui nous sommes tu, pendant bien d’autres guerres c’était loin et on ne s’en mêlait pas voilà qu’à notre porte l’effroyable a surgi que l’on n’attendait pas. Faut-il écrire encore quand on voudrait pleurer, quand tous en choeur on ressent un mal bien pis que les virus? On a mal à l’Ukraine. Mal à l’Ukraine. Mal à l’Ukraine et ça ne passe pas.

Madeleine de Passerelle

Tribune publiée dans Le Crestois du 22 avril 2022

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.