Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

Les forces de la transition

Tribune du 27 mai 2022 de Simone Bacquet.

Soyons futés, de plus en plus en symbiose avec la Nature, sa générosité, son ingéniosité. Une règle de base : ne dépensons pas temps et énergies pour faire ce que la Nature fait mieux que nous, tranquillement et à moindre frais.

Un exemple : à la place des engrais chimiques qui ruinent les sols et nos organismes (et nos comptes bancaires), le compost fleurit dans nos quartiers, au grand plaisir des jardins, des pelouses. Pour les champs, le traditionnel fumier peut reprendre toute sa place, si chaque cultivateur sait pouvoir vivre avec un nombre d’hectares raisonnable et élever vaches, moutons, chèvres, poules, canards, lapins, pour avoir bonne viande et d’intéressantes déjections afin d’amender ses terres.

Combien de petites fermes (et non exploitations) peuvent refleurir ainsi dans nos campagnes ? « Small is beautiful », ont dit de pertinents économistes...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 27 mai 2022

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.