Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

La Boit’ à idées

On peut en sourire... ou pas. La chronique de René Bergier du 24 juin 2022.

Une petite dernière pour clore le chapitre des élections… et détendre l’atmosphère : un vieux souvenir que Gigi ne peut avoir en mémoire et qui ne parlera peut-être qu’aux plus de cinquante ans.

A la mairie, au fond du local à archives, entre une pile de vieux dossiers et un escabeau branlant, elle est là, la Boit’ à idées. Tapie dans son coin, elle attend que l’on vienne la chercher et lui faire sa toilette pour le grand jour. Ah ces élections ! Quelles bonnes journées elle a pu passer ! Mieux que personne, elle peut en parler ; des noms, des surnoms, des « oui » et des « non », des insultes et des voeux, du panachage à gogo… elle a tout digéré. Et pourtant, la vieille urne en bois est heureuse et craque d’impatience dès que l’on a besoin d’elle...

La suite de cette chronique est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Chronique publiée dans Le Crestois du 24 juin 2022

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.